Derniers commentaires

Victime de ce médicament AGREAL, je ...

26/10/2013 @ 15:14:27
par LENORMAND


Calendrier

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

 
05 Sep 2013 - 11:17:40

neuroleptique : la défonce aux psychotropes

antidépresseurs, lsd, barbituriques, cocaïne, nicotine, neuroleptiques, chloroforme, opium, codéïne, benzodiazépines, ritaline, amphétamines...

"Les pires ravages attribués à la drogue ne passent pas l'action véreuse d'un dealer propriétaire d'un coin de rue, mais par celle d'un vénérable médecin lové dans son cabinet"

professeur david Cohen et professeur Guilhème Pérodeau

» produit psychoactif naturel ou synthétique, utilisé par une personne en vue de modifier son état de conscience ou d’améliorer ses performances, ayant un potentiel d’usage nocif, d’abus ou de dépendance et dont l’usage peut être légal ou non « . « Depuis des temps immémoriaux, les hommes ont utilisé des produits naturels à des fins médicales. Ces produits, autrefois appelés « drogues », correspondaient aux médicaments d’aujourd’hui et, jusqu’au 19ème siècle, étaient vendus chez « le droguiste » puis chez « l’apothicaire ». »

drogue
Tout produit amenant à une dépendance physique ou psychique peut être qualifié de drogue

Si un médicament provoque des effets de sevrage déplaisants, certains usagers en deviendront inévitablement physiquement dépendants. En effet, cette conclusion est inhérente à la définition de dépendance physique. Selon le World Task Force, un groupe de travail qui s’est penché sur les sédatifs hypnotiques, «la dépendance physique se définit comme l’apparition de symptômes spécifiques lorsque la médication est brusquement interrompue». Le service de glossaire pharmacologique en ligne de l’Université de Boston affirme que la dépendance «se caractérise par la nécessité de maintenir la prise de médicament afin d’éviter l’apparition de symptômes de sevrage incommodants ou dangereux». Et un rapport récent publié dans le New England Journal of Medicine le confirme : «L’utilisation du terme « dépendance physique » implique qu’un syndrome de sevrage se produira après l’arrêt d’un remède psychiatrique.»

Brutale ou progressive selon les produits, la dépendance est installée quand on ne peut plus se passer de consommer, sous peine de souffrances physiques et/ou psychiques.

Les pires ravages attribués à la drogue ne passent pas l’action véreuse d’un dealer propriétaire d’un coin de rue, mais par celle d’un vénérable médecin lové dans son cabinet.

« ce que les usagers ne savent pas c’est que l’abus de médicaments sur ordonnance peut être plus dangereux que l’abus de drogues fabriquées illicitement. »
M. Emafo Président de l’OICS.

Lien permanent vers l'article complet

http://neuroleptiquecache.sosblog.fr/victimes-b1/neuroleptique-la-defonce-aux-psychotropes-b1-p30.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)